Les NIVEAUX de PRATIQUE

 

NIVEAU 1

CONDITIONS DE PRATIQUE

La zone est restreinte, le relief est atténué et la proximité du Collège sécurise les élèves. Le milieu ne comporte aucun danger objectif.
Le document cartographique qui couvre cette zone sera agrandi au 1/2.500e. Il sera constitué soit par un plan, soit par une carte simple.

COMPETENCES SPECIFIQUES

CONTENUS

LA CARTE ET LE TERRAIN

- établir une relation entre la carte et l’observation du terrain :
  • repérer sur le terrain des éléments de topographie observés sur la carte,
  • trouver sur la carte des objets observés sur le terrain ;

- savoir orienter la carte ;
- savoir se situer sur la carte.

- connaître les symboles simples de planimétrie ;

 

- repérer les lignes directrices les plus évidentes (L1) : sentiers, clôtures, ruisseaux... ;

- reconnaître la représentation des différentes formes de végétation sur la carte ;
- orienter la carte par rapport à des objets de planimétrie évidents observés sur le terrain (pylônes, chemins...).

LE DEPLACEMENT SUR LE TERRAIN

- vaincre l’angoisse de se déplacer à deux dans un milieu semi-connu (donc à priori hostile) ;
- savoir se déplacer le long de lignes directrices simples (L1).
- se déplacer à deux le long d’un parcours jalonné (reconnu ou non à l’avance) ;
- choisir une direction et utiliser les voies évidentes (sentiers, lisières, limites de culture...) ;
- sauter d’une ligne L1 à une autre ;
- au retour savoir identifier sur la carte l’itinéraire parcouru.

DECOUVRIR LES POSTES

Trouver des postes placés sur des lignes directrices L1 (sentiers, ruisseaux) ou par rapport à des éléments de topographie évidents (pylônes, constructions...). - réaliser une course en étoile, avec des postes à faible distance ;
- réaliser un circuit de 6 à 8 postes ;
- savoir exploiter une définition simple des postes ;
- savoir remplir sa fiche de contrôle.

SAVOIR GERER SA COURSE

Pouvoir réaliser le parcours sans essoufflement excessif et rester lucide pour pouvoir interpréter la carte. - alterner course lente (terrain facile : on ne regarde pas ses pieds) et marche (terrain difficile : on regarde où on pose ses pieds) ;
- course d’une durée de 20 à 30 minutes et d'une distance de 1 à 1,500 km.

SECURITE ET ENVIRONNEMENT

- connaître les consignes de sécurité ;

 


- respecter l’esprit « orientation » ;


- respecter la nature.

- respecter les limites de temps (les prendre par écrit) ;
- ne pas sortir de la zone d’évolution et en connaître les limites ;
- aider un camarade en difficulté ;
- laisser les balises en place ;
- respecter le silence, ne pas crier à proximité des postes ;
- profiter des premières reconnaissances pour collecter les détritus ;
- connaître les essences les plus courantes, et les plantes protégées.

EVALUATION

L’évaluation portera surtout sur la maîtrise, c’est-à-dire sur le nombre de postes découverts et accessoirement sur leur difficulté.

 

NIVEAU 2

CONDITIONS DE PRATIQUE

La zone d’évolution est plus vaste, rendue sûre par reconnaissance et par repérage des limites à ne pas dépasser.
Les points de repère sont nombreux et évidents.
L’échelle de la carte est comprise entre 1/5.000e et 1/10.000e.
La carte est en couleur et tend vers les normes F.F.C.O.

 

COMPETENCES SPECIFIQUES

CONTENUS

LA CARTE ET LE TERRAIN

- savoir exploiter un document cartographique plus riche ;


- savoir orienter la carte ;

 

- savoir apprécier les distances.

- apprécier le modelé du relief en exploitant les courbes de niveau ;
- reconnaître une plus grande variété de lignes (L1 et L2) ;
- connaître les couleurs symbolisant la pénétrabilité de la végétation ;
- orienter la carte en se servant de la boussole, et des méridiens magnétiques de la carte ;
- savoir traduire l’échelle de la carte en distance sur le terrain.

LE DEPLACEMENT SUR LE TERRAIN

- construire son itinéraire en utilisant une plus grande variété d’indices donnés par la carte ;
- évaluer les difficultés, reconnaître les obstacles pour choisir son itinéraire ;
- anticiper son déplacement pour réduire les arrêts en durée et en nombre.
- utiliser la densité de la végétation pour construire son itinéraire ;
- sauter d’une ligne L1 à une ligne L2 ;
- anticiper l’obstacle pour le contourner avant de buter sur lui ;
- évaluer le relief pour contourner les fortes pentes ;
- tenir sa carte continuellement orientée.

DECOUVRIR LES POSTES

- être capable de trouver des postes à proximité des lignes directrices ;
- être capable de trouver tous les postes ;
- être capable de trouver des postes dont la visibilité varie de 10 à 20 m.
- savoir choisir des points d’attaque ;
- associer à un poste une ligne d’arrêt ;
- savoir se recaler sur un repère de secours en cas d’échec ;
- ne pas se laisser influencer par les autres coureurs.

SAVOIR GERER SA COURSE

- être capable de réaliser sa course en un temps donné ;

- éviter les arrêts fréquents.

- réaliser un parcours de 2 à 3 km, à la vitesse moyenne de 6 à 8 km/h entre les postes ;
- pouvoir lire sa carte en se déplaçant ;
- découvrir la course en tout terrain et adapter sa foulée.

SECURITE ET ENVIRONNEMENT

- respecter la limite de temps ;

- ne pas sortir de la zone autorisée ;

- connaître la conduite à tenir en cas d’égarement ;

- maîtriser ses émotions face à l’isolement ;

- respecter la nature.

- savoir apprécier le temps et être capable d’abandonner une course pour rentrer à l’heure ;
- connaître les lignes d’arrêt à ne pas dépasser ;
- aider les camarades désorientés ;
- savoir rester sur place en cas d’égarement, et garder son calme ;
- accepter de se déplacer dans un milieu partiellement connu ;
- accepter de passer de la course en duo, à la course individuelle ;
- éviter un semi ou des zones fragiles.

EVALUATION

Effectuer un parcours en circuit d’une dizaine de postes en évaluant :

  • la maîtrise : nombre de balises trouvées ;
  • et la performance : décompte du temps.

Effectuer une course au score avec temps limité :

  • bonification si arrivé avant ;
  • pénalisation si arrivé après ;
  • valeurs différentes des postes suivant leur difficulté.

 

NIVEAU 3

CONDITIONS DE PRATIQUE

Milieu plus complexe, principalement au niveau de la végétation et du relief.
La zone est vaste, partiellement connue ou inconnue.
Le document cartographique dont l’échelle est comprise entre 1/10.000e et 1/15.000e est de type carte F.F.C.O.

 

COMPETENCES SPECIFIQUES

CONTENUS

LA CARTE ET LE TERRAIN

- lire de plus en plus finement une carte riche et détaillée ;


- pouvoir se servir de sa boussole pour choisir son itinéraire et découvrir les postes.

- connaître tous les symboles F.F.C.O. ;
- se servir des équidistances pour éviter les forts dénivelés ;
- pouvoir reconnaître les lignes L3 ;
- se servir de l’azimut pour situer un objet sur le terrain ;
- se servir du boîtier pivotant de sa boussole et des méridiens magnétiques de la carte pour définir sa direction de course ;
- prendre en compte le décalage entre la carte (peut-être déjà ancienne) et la réalité du terrain.

LE DEPLACEMENT SUR LE TERRAIN

- se déplacer seul en zone inconnue (forêt) ;

- réaliser un parcours en tout-terrain ;

- pouvoir lire sa carte en courant ;

- être capable d’analyser plusieurs itinéraires possibles et de choisir le plus rapide.

- construire son itinéraire à partir d’un point d’attaque ;
- choisir un deuxième point d’attaque en cas d’échec ;
- mémoriser une succession de repères et de lignes ;
- tenir sa carte de manière à avoir toujours le pouce sur le dernier point de station et avoir la règle de sa boussole orientée dans le sens de l’itinéraire ;
- utiliser le double-pas pour évaluer les distances.

DECOUVRIR LES POSTES

- découvrir impérativement tous les postes ;

- trouver des postes loin des lignes directrices (N3).

- être capable de trouver les postes N3 dans les « nids de balises » ;
- être capable de découvrir des postes dont la visibilité est inférieure à 5 m ;
- être capable d’exploiter la définition des postes par des symboles F.F.C.O.

SAVOIR GERER SA COURSE

- effectuer un parcours en situation de performance ;
- doser son effort pour rester lucide et pouvoir décider des bons choix.
- lire sa carte en courant ;
- courir sur un parcours d’environ ¾ d’heure à une vitesse moyenne de 10 à 12 km/h de moyenne.

SECURITE ET ENVIRONNEMENT

- être capable de toujours savoir ou l’on se trouve ;

- respecter la forêt.

- être capable d’éviter les endroits dangereux par une lecture parfaite de la carte ;
- reconnaître une zone de régénération forestière ;
- par sa connaissance de la vie de la forêt, pouvoir interpréter les décalages entre la carte et le terrain.

EVALUATION

Le circuit non réalisé dans son entier (manque une ou plusieurs balises) entraîne l’attribution de la note 0 des compétences (maîtrise + performance).

  1. Maîtrise d’exécution sur 5 points :
    dépend du nombre de balises N2 ou N3 trouvées ;
  2. Performance sur 10 points :
    note attribuée en fonction d’un barème de temps : exemple :
  • Garçons : 7000 m : en 60’ = 10/10 ; en 80’ = 5,5/10,
  • Filles      : 4800 m : en 50’ = 10/10 ; en 70’ = 5,5/10 ;
  1. Evaluation des connaissances sur 5 points :
    aspects techniques de la C.O., cartographie, respect de l’environnement.

 

Académie de Poitiers
Courrier électronique : webEPS
Dernière mise à jour : 06/11/00