Un cycle de
Natation en 6ème

 

INTRODUCTION

Le document présenté témoigne d’une expérience faite au collège Jean ZAY de Niort.
Il résulte de la mise en perspective :

  • du référentiel institutionnel (finalités, objectifs, programmes EPS, etc...) ;
  • de la spécificité de l’activité aquatique  ;
  • du contexte très particulier d’un collège situé en pleine ZUP, classé en ZEP en 1981, établissement sensible en 1993 et dont la population scolaire présente des caractéristiques très complexes.

CONSTAT ET REALITE

Les élèves de notre collège ont souvent l’occasion d’être confrontés au milieu aquatique. Des sorties, des séjours ou des stages à la mer sont organisés par les " Maisons pour Tous " et les associations de quartier, séjours pendant lesquels les élèves participent à différentes activités comme le canoë kayak, la planche à voile, etc... Ils pratiquent également la natation et certaines activités sportives en rapport avec le milieu aquatique, de manière moins encadrée et plus autonome, notamment sur la Sèvre à proximité de la ville.

PARTI-PRIS

Cette réalité nous a amené à nous interroger sur les besoins de nos élèves en terme de " savoir nager " et à l’envisager comme la compétence suivante à acquérir : 
" Après une chute (d’environ 1,50m) en eau profonde, pouvoir parcourir sans difficulté et sans aide une distance de 50m pour atteindre un endroit où on a pied. "

L’option prise est d’ordre sécuritaire

La brasse, nage de sécurité par tradition figure au premier rang des apprentissages ainsi que le déplacement sur le dos. Ces 2 modes de déplacements doivent être parfaitement maîtrisés à la fin du 1er niveau.
Il ne s’agit en aucun cas de proposer aux élèves une natation " appauvrie ". Les situations d’apprentissage s’appuient chaque fois que cela est possible sur les autres nages réglementaires ou hybrides.
Par exemple :

  • pour la découverte des sensations de glisse, le déplacement sous et dans l’eau par battements alternés ou simultanés sur le ventre et sur le dos peut être proposé ;
  • lorsque le travail est axé sur le foncier, le choix par l’élève du dos crawlé (ou du crawl) pour effectuer les longueurs sera vivement encouragé si son niveau de maîtrise est suffisant.

TABLEAUX PRESENTES

  • 1er tableau : compétences générales et compétences propres retenues, compétences spécifiques et contenus d’enseignement ;
  • 2nd tableau : les différentes étapes de la maîtrise d’exécution pour parvenir au niveau 1.
    La fiche présentée est une fiche de suivi de l’élève , pour l’élève et tenue par l’élève. Il peut à partir de son niveau de départ construire et gérer ses acquisitions suivant une progression et une logique établies par l’enseignant ;
  • 3ème tableau : la situation de référence et l’évaluation.

La fiche présentée aide l’enseignant dans son évaluation diagnostique à déterminer le niveau initial mais est également un outil pour évaluer les progrès et attribuer une note en fin de cycle.

Ces 2 fiches permettent de situer les acquisitions de chaque élève en regard des attendus définis pour ce niveau. Elles informeront l’enseignant chargé d’effectuer un travail de soutien natation pour les élèves de 6ème en grande difficulté ainsi que ceux chargés d’aborder le niveau 2.

Jean-Pierre HIQUET
Collège Jean ZAY
NIORT

SOMMAIRE

1er tableau : compétences, contenus

2nd tableau : étapes de la maîtrise d'exécution

3ème tableau : situation de référence, évaluation

 

l_blff.gif (112 octets)

Téléchargement de ce document au format word 97 (natat6.doc : 103 Ko)

 

Académie de Poitiers Courrier électronique : webEPS