Pédagogie
Observatoire des pratiques en EPS 05/06
La prise en compte des compétences générales dans l’évaluation en classe de 3ème

 

Football

Télécharger ce document mis en forme sous traitement de texte

obs06_foot.doc 170 Ko


Un traitement didactique pour une visée éducative du football

Le football est une activité largement pratiquée en dehors de l’école et fortement médiatisée. Certaines équipes pédagogiques hésitent parfois à proposer l’activité Football dans le cadre de leur programmation d’établissement. Pourtant, la pratique scolaire peut tout à fait s’inscrire en complémentarité d’une pratique fédérale. Il nous semble même indispensable, étant donné l’impact réel que la médiatisation du football a sur les jeunes, d’utiliser cette activité physique et sportive comme support à une éducation basée sur :

  • le développement de l’esprit critique des élèves par rapport à ce qui est diffusé à la télévision ;
  • la construction d’une stratégie collective en utilisant les points forts de chaque membre de l’équipe : la technique au service de l’individu, l’individu au service du collectif ;
  • l’analyse de situations de jeu afin de développer l’œil du futur spectateur averti ;
  • l’auto arbitrage, révélateur, nous en faisons l’hypothèse, d’une réelle intégration, dans l’action, des règles essentielles du Football.

Ces visées éducatives nous conduisent à retenir deux compétences générales :

  • CG1- Elaborer en commun des stratégies d’actions collectives et des procédures d’entraide dans les apprentissages ;
  • CG2- Accepter différents rôles et responsabilités au sein d’un groupe.

Nous avons fait le choix d’un traitement didactique et d’une démarche pédagogique pour les opérationnaliser.
L’évaluation porte sur trois champs :

  • l’efficacité individuelle ;
  • l’efficacité collective. Les actions positives collectives nous semblent en partie révélatrices de l’acquisition d’une partie des compétences générales vers lesquelles on tend ;
  • les connaissances. Elles sont notées par rapport à un profil global, général des élèves. Il paraît difficile de proposer un cadre analytique avec une répartition des points équilibrée et bien définie. Cette partie insiste sur le vocabulaire utilisé par les élèves, sur les mises en relation possibles entre ce qui est observé et ce qui est vécu.

L’évaluation sur les deux derniers champs se fait lors des 4 dernières leçons, par l’enseignant.

Niveau : 3ème , niveau 2



SITUATION DE REFERENCE

    • 5 contre 5 (4+1) ,  ¼ de terrain, 50m de long sur 25 m de largeur ;
    • but de 4m avec gardien ;
    • match de 2 x 6’ avec un temps mort de 5’ ;
    • buts matérialisés par des barres plastiques, 4 m de large ;
    • zone de marque et de hors jeu  10m, zone d’intervention du gardien 5 m ;
    • marque adaptée : le tir vaut 1 point lorsqu’il est cadré et réalisé dans les 10m, 2 points quand il y a but ;
    • les remises en jeu s’effectuent au pied ;
    • dégagement du gardien à la main seulement et les passes en retrait au gardien sont autorisées ;
    • équipes de niveaux avec peut être des joueurs charnières (ils jouent dans les deux niveaux, la meilleure des deux notes est prise en compte) ;
    • le porteur de balle à l’arrêt est invulnérable s’il arrête le ballon avec la semelle. Les défenseurs doivent alors s’écarter à plus de 3m.

EVALUATION 3ème niveau 2

 

Relevé total quantitatif coefficienté (multiplié)par rapport au niveau de jeu auquel l’élève appartient. Toute prestation de joueur doit être « évaluée » en intégrant le niveau de jeu global dans lequel se déroule le match.

Les différents niveaux de jeu sont présentés tout au long du cycle à chaque élève. Chaque élève a la possibilité d’évoluer et de changer de niveau en fonction des progrès réalisés.

0,6 - 0,8 - 1

CONNAISSANCES, COMPETENCES GENERALES 6 points
1) coherence entre le projet collectif annonce à l’enseignant et la  strategie reellement utilisee au cours du cycle pendant les 4 dernieres lecons /4 points :
  • la stratégie choisie collectivement est verbalisée auprès de l’enseignant (soit par écrit, soit oralement) sur les  quatre dernières leçons avec les termes appropriés : placements sur le terrain, jeu en passe et va, en passe et suit (jeu à deux), notion de contre-attaque, répartitions de rôles : meneurs, ailiers en appui ou en soutien, jeu à 3 en triangle…
  • la stratégie est annoncée oralement par l’équipe, auprès de l’enseignant, à chaque début de leçon, en relation  (cohérence) avec le dispositif adverse. L’analyse du jeu collectif adverse sert d’ argument et justifie la stratégie choisie ;
  • sur les 4 dernières leçons, l’enseignant apprécie chez les équipes l’utilisation réelle de la stratégie annoncée. Il apprécie les capacités d’adaptation individuelle (données servant à ajuster la valeur du niveau de jeu individuel de chaque élève) et collective. Hypothèse : on apprécie partiellement, dans le cadre des actions positives collectives, l’efficacité des discussions provoquées tout au long du cycle.

La note est proposée collectivement par rapport à un  profil général.
Elle peut varier individuellement de + ou – 1 point
.

2) auto arbitrage /2 points

Apprécié par l’enseignant pendant le cycle :

  • OUI : 2 points. L’élève annonce régulièrement, en levant le bras ou oralement, le moment où il subit ou commet une faute, une violation ;
  • NON :  0 point.

Appréciation globale de l’enseignant sur l’ensemble du cycle.


 

Isabelle Guillemet
Alain Garnier

 

Académie de Poitiers
Courriel :  webEPS
Dernière mise à jour : 14-Déc-2006