Enseigner le fait religieux : comment ?

Le Ministère a fixé les rubriques des programmes, mais le contenu de l’enseignement appartient aux professeurs, qui peuvent s’appuyer sur l’autorité compétente des universitaires et des chercheurs, en cherchant à compléter, à corriger et à comparer les écrits des manuels.

Puisque l’un de nos objectifs principaux est de fournir aux élèves les éléments culturels qui leur permettront de comprendre le monde qui les entoure, il nous faudra leur proposer une présentation scientifique du fait et des faits religieux depuis 1850, ce qui présuppose avant toute chose un éclairage bref mais nécessaire sur le judaïsme, le christianisme et l’islam. La sixième et la cinquième sont loin et nos élèves de 1ère Professionnelle ont bien changé depuis leurs 11-12 ans.

Mais avant toute chose, il convient de noter qu’opposer radicalement laïcité et histoire des religions n’est pas réellement pertinent, et qu’il ne faut pas confondre éducation civique et histoire. L’éducation civique enseigne des valeurs de tolérance, de respect de l’autre selon le principe de la laïcité républicaine. L’Histoire doit elle enseigner les réalités religieuses telles qu’elles furent et telles qu’elles ont été perçues par les uns et par les autres ; elle doit donc prendre en compte aussi bien le contenu des religions, leur place dans la naissance, l’évolution et la disparition des sociétés humaines, que les convictions de leurs apôtres et de leurs détracteurs.

C’est pourquoi il me semble important d’essayer de faire appréhender à nos élèves, de la façon la plus simple qui soit, le fait religieux dans son ensemble, en se posant d’emblée des questions comme "Qu’est-ce que la religion ?", "Qu’est-ce que les religions ?" avant de débuter un cours sur "Le fait religieux depuis 1850".

 


auteur :   retour au sommaire Première Bac Pro
retour au sommaire général LP

Académie de Poitiers
Courriel :
Dernière mise à jour : 23/06/06