Qu'est ce que les religions ?

Nous venons de voir que la religion est avant tout un système de communication avec une réalité autre, transcendante. Ce système est propre à l’homme, le seul à enterrer ses morts, en un rite significatif de sa croyance primitive en une vie après la mort, significatif aussi de sa capacité à symboliser sa croyance par des gestes, des mots, des signes ou des objets. On peut donc dire de la religion qu’elle est comme un langage tri-directionnel :

le dieu parle aux hommes, c’est la Révélation transmise à l’individu par l’incubation (visite nocturne du dieu au fidèle durant son sommeil), l’initiation (Mystères d’Éleusis en Grèce, d’Osiris en Égypte), la visitation (Yahvé à Moïse, Gabriel à Mahomet) ou encore l'incarnation (Jésus) et parfois répercutée collectivement par des livres sacrés (Bible, Coran) ;

les hommes parlent au dieu, c’est la prière, le sacrifice, l’offrande ;

les hommes parlent du ou des dieux, c’est la théologie.

Historiquement, différents groupes sociaux vont adapter, développer, organiser ce schéma général en fonction de leur histoire politique, économique, sociale, de leur situation géographique, de leur culture, pour donner naissance aux religions.

Tel qu’il est, ce langage qu’est la religion est singulier puisqu’il s’est élaboré pour dire l’indicible. On ne peut donc ni prouver ni improuver cet indicible absolu. Cette croyance relève de la foi, acte d’assentiment à la réalité de cet ineffable absolu, acte d’engagement personnel envers lui. L'athéisme peut alors se définir par l'absence de croyance en l'indicible.

 


auteur :   retour au sommaire Première Bac Pro
retour au sommaire général LP

Académie de Poitiers
Courriel :
Dernière mise à jour : 23/06/06