Religions et sociétés contemporaines

La sécularisation de la société se poursuit. En moins d’un siècle, tout ce qui a trait à la religion a été rendu socialement facultatif. La recherche scientifique elle-même s’est affranchie de son discours scientiste du XIXème s. pour une sorte d’ "agnosticisme méthodologique".

Mais face à une société industrielle et démocratique qui s’est structurée de manière à gérer ses avancées techniques et à assurer au maximum d’individus un bien-être matériel, les Églises contemporaines ne sont pas sans réagir. Un vent de sécularisation a soufflé sur l’Église catholique et le concile de Vatican II y est pour beaucoup.

Ce mouvement de modernisation s’accompagne d’une volonté œcuménique indiscutable (voir les multiples rencontres de Jean-Paul II avec les principaux dignitaires religieux, chrétiens ou autres).

Mais dans le même temps, une tendance conservatrice s’est faite le rempart de l’identité catholique contre la société moderne et ses impasses.

L’intérêt de ce courant est tel qu’on le retrouve aussi bien chez les catholiques que chez les protestants, les juifs ou les musulmans (cf. Doc. du manuel Foucher n°3 p. 74). Ce retour à une tradition, mais pas nécessairement à la tradition, révèle en fait le malaise d’une société sécularisée incapable de répondre aux attentes individuelles ou même collectives. Sans trop forcer le trait, on peut établir un parallèle assez fort avec la situation qui prévalait dans l’Empire romain à la fin du IIème s. après un siècle de prospérité, de paix et de croissance économique.

L’effondrement du communisme ruine l’espoir d’une société sans classes ; la science, si elle permet de comprendre et de maîtriser les fonctionnements physiques, biologiques ou sociaux du monde, ne lui donne pas de sens. Tout au contraire, les progrès de la science soulèvent de multiples questions auxquelles elle ne peut répondre. La bio-éthique et le Comité d’éthique sont l’expression de cette réalité.


auteur :   retour au sommaire Première Bac Pro
retour au sommaire général LP

Académie de Poitiers
Courriel :
Dernière mise à jour : 23/06/06