Chronologie du chemin de fer au XIXe siècle

Mots-clés. révolution. industrielle. économie. chemin. fer. rail. chronologie. XIX.


[..] = indications hors textes


Quelques dates sur le Chemin de Fer

1802
Première locomotive à vapeur par l'ingénieur anglais Richard Trevithick. 20 km/h à vide, 8 km/h en charge (6 tonnes).
1812
Première locomotive à vapeur construite en série par l'Anglais John Blenkinsop.
1822
Abandon de la traction animale au profit de la traction vapeur par Stephenson.
1827
Invention de la chaudière tubulaire,brevet déposé par Marc Seguin, neveu de Joseph de Montgolfier.
Première ligne de chemin de fer française Saint Etienne- Andrézieux. Elle servait à exploiter la houille. Elle fut ouverte au trafic voyageur en 1832.
1829
Naissance de "Rocket" première machine à grande vitesse (56 km/h) par George Stephenson.
Première locomotive à chaudière tubulaire par Marc Seguin. Cette machine ne dépassait pas 10 km/h et fut abandonnée.
1830
Apparition des premières voitures voyageurs, elles ressemblaient à des diligences ! Entre Liverpool et Manchester (50 km), Stephenson (30 passagers à 22 km/heure).
1831
Invention du bogie pivotant.
1838
Création de la compagnie d'Orléans.
1841
Mise au point des "longues chaudières" par Robert Stephenson, fils de George. Cette invention est le véritable départ de la machine à vapeur moderne.
1845
Création des compagnies du Nord et de l'Est.
1846
Locomotive Crampton par Thomas Russel Crampton. Les premières locomotives roulèrent entre Liège et Namur à 100 km/h.
1849
Fusion de 28 compagnies en 6 : Est, Nord, Paris, Orléans, Midi, Ouest.
1849
Premier block manuel créé par la compagnie du New York and Erie.
1855
Premier block manuel à enclenchements de sécurité par un cheminot de la compagnie de l'Ouest, Vignier.
1856
Première signalisation électrique par l'Anglais Edward Tyer. Premier montage sur la ligne Paris-Dijon.
1857
Naissance du P.L.M. (Paris-Lyon-Méditerranée).
1858
Invention du rail d'acier par Henry Bessemer.
1858
Premier dispositif d'éclairage au gaz des compartiments par la compagnie de l'Est. Généralisé en 1878. L'éclairage électrique est expérimenté en 1899 sur Paris-Le Havre et Paris-Bordeaux.
1862
Invention du chemin de fer à crémaillère par le Suisse Niklaus Riggenbach.
1863
Premiers wagons restaurant entre Philadelphie et Baltimore (USA) 1865 Premiers wagons lits brevet déposé par George M.Pullman (USA).
1867
Invention du block automatique par Thomas Hall (USA).
1869
Brevet de l'invention du frein automatique à air comprimé par George Westinghouse. Première application sur un train de voyageurs en 1872.
1871
Premier système de block à circuit de voie par Franklin Pope sur le Boston and Lawell Railroad.
1875
Premières machines Compound par le Français Anatole Mallet. A partir de 1881, l'Anglais Webb adapta cette invention aux machines rapides.
1878
Invention du bâton pilote sur les voies uniques par Edward Tyer. Ce système évite les collisions.
1879
Première locomotive électrique. Après divers essais de l'Américain Davenport et de l'Anglais Davidson, Werner Siemens et Johann Georg Halske réalisèrent cette locomotive pour l'exposition de Berlin.
1880
Première ligne japonaise. Le chemin de fer de Takanawa, a une seule voie, reliait Tokyo à Yokohama.
1883
Apparition des voitures à deux niveaux inventées par l'ingénieur Yidard, et introduites sur la ceinture de Paris.
1889
Première ligne de chemin de fer électrique La Chaussée des Géants (Irlande).
1892
Naissance de la Pacific sur le Missouri. Pacific Railroad (2200 ch).



Petite bibliographie sur les chemins de fer.


Rousseau P., "Historique des techniques et des inventions", Paris, Fayard, pp. 327-340

Snell J.-B., "Premiers chemins de fer", Paris, Hachette, 1966

Reichardt H., "Les trains (qui, pourquoi)", Hamburg, Chantecler, 1979

Freeman A., "Les chemins de fer" , Paris, Bordas, 1981

Freeman A., "L'épopée du train: de la vapeur au T.G.V.", Paris, Atlas, 1984

Collin A., "Inerties et révolutions 1730-1840", Paris, Armand Collin, 1978



Les réticences devant la nouveauté : un texte.

Les écrivains Emile Ercmann et Alexandre Chatrian (le dernier étant un cheminot à la gare de l'Est à Paris) adressent cette lettre au maître alsacien Daniel Rock en 1850.

" Pour comprendre combien ce chemin de fer vous fera du bien, il faut que vous sachiez qu'il passera sous les montagne au moyen de tunnels, et au-dessus des vallées par des ponts et des terrasses. Il fera huit, dix, douze lieues à l'heure[ 1 lieue = 4km, donc 8-12 lieues/heure équivalent à 36-48 km./h]. Ce n'est pas moi qui vous le dis, c'est Monsieur le Sous-Préfet Il paraît qu'une machine particulière fait tourner les roues. Or, quand les roues tournent, vous comprenez, on n'a plus besoin de chevaux les roues n'ont pas été inventées pour faire avancer les chevaux mais les chevaux ont été inventés pour faire tourner les roues D'ailleurs, puisque ça marche le reste ne nous regarde pas ".

Voilà! Puisque ça marche Pourtant, on ne se résigne pas si facilement. Le bon maître alsacien Daniel Rock, comme le paysan suisse qui craignait de voir le chemin de fer faire baisser le prix du blé, voudrait bien ne pas s'en laisser conter :

" Est-ce qu'on s'imagine nous faire croire que ce grand chemin de fer, qui doit traverser nos champs, enlever notre grain, notre bétail, nos planches, nos madriers, jusqu'au poissons de nos rivières, jusqu'au gibier de nos bois, moyennant quelques poignées de liards, qu'on nous jettera en passant, est-ce qu'on s'imagine nous faire croire que c'est pour notre intérêt qu'on veut l'établir ? Il faudrait vraiment nous supposer bien stupides ".

Et Rock d'ajouter :

" Enfants, prenez garde ! l'esprit des ténèbres s'approche de nos montagnes; il s'avance comme un serpent dans nos vallées"."


extrait de William Werger, "Les chemins de fer dans le monde", Lausanne, Mondo 1969, p. 55


source : Cliotexte retour liste des documents

Académie de Poitiers
Courrier électronique : philippe.oval@ac-poitiers.fr
Dernière mise à jour : 4/03/03