Qu'est ce qu'une pyramide des âges ?


Comment la pyramide des âges reflète l'histoire de notre siècle ?

Définition

     Une pyramide des âges est avant tout la représentation par âge et par sexe d'une population. C'est une façon pratique d'illustrer d'une population. Faire une pyramide, c'est faire un graphique du nombre d'hommes et de femmes de différents âges. C'est une sorte de diagramme à barres horizontales avec des données pour les hommes à gauche et celles des femmes à droite.

     Ces pyramides sont intéressantes à étudier à plusieurs titres. D'abord, il est important de les analyser si on veut comprendre la situation démographique d'un pays. Ces statistiques donnent aux gouvernements et à d'autres les outils dont ils ont besoin pour prendre en toute connaissance de cause des décisions qui auront des répercutions sur notre vie aujourd'hui et dans l'avenir.
     Mais plus qu'un outil statistique, la pyramide des âges permet certaines observations historiques, plus précisément, elle montre les conséquences que peuvent avoir des faits historiques sur notre population. Ce sera, en l'occurence, l'objet de notre article : En quoi les variations de notre pyramide des âges reflétent l'histoire de notre siècle ?
     Il sera intéressant, avant de répondre à cette question, de décrire les différents types de pyramides et de faire "l'état des lieux" de notre pyramide. Enfin comme extension, on peut montrer si oui ou non les faits observés sur la population de toute la France sont observables sur des régions choisies à différents endroits en France.

Les différents types de pyramides

     Selon la forme d'une pyramide des âges, on peut dire si une population est en pleine croissance ou au contraire si elle est décroissante ou même si elle stagne plus ou moins.

Population en expansion

     La pyramide est, dans ce cas, caractérisée par une base large, indiquant une forte proportion d'enfants, un taux rapide d'accroissement de la population et une faible proportion de personnes âgées.

Population en croissance stable

     Elle est caractérisée par une structure comportant des retraits qui s'éeacute;quilibrent et qui correspondent à une croissance lente pendant une certaine période.

Population stationnaire

     Elle est représentée par une base étroite et à peu près les mêmes nombres dans chacun des groupes d'âges, qui vont en diminuant pour les groupes les plus âgées.

Population décroissante

     Pyramide qui a pour spécificité d'avoir une forte proportion de personnes âgées et pour les classes d'âges inférieures un effectif qui diminue.

Retour en tête de page

Description de la pyramide des âges de la France

Spécificité de la population française

     La France métropolitaine comptait 59 millions d'habitants au 1er janvier 2001. La caractéristique la plus marquante, sur la pyramide et vérifiée par les statistiques, est le vieillissement de la population. Depuis 1990, la population a augmenté de 1,9 million de personnes dont 1,2 million pour les plus de 60 ans.
     En 1999, plus d'un habitant sur cinq de la métropole a plus de 60 ans et un sur quatre a moins de 20 ans. Comparés aux données des recensements précédents, ces chiffres confirment le vieillissement de la population. L'opposition entre une France du nord jeune et une France du sud âgée persiste. Ainsi, le Nord-Pas-De-Calais reste le région la plus jeune. Une partie des départements de Rhône-Alpes sont plus jeunes que la moyenne nationale.
     Sur la pyramide, ce vieillissement se remarque grâce à une base qui est moins large que le tronc, de plus le sommet est élargit.
     Statistiquement, cela s'explique par le rallongement de l'espérance de vie. En 1930, elle était de 54 ans pour les hommes et de 59,3 ans pour les femmes; en 1990, est respectivement de 72,7 et de 80,9 et enfin, en 1999, de 74,6 et de 82,2. De même, en 1946, 2 hommes et 5 femmes sur 100 vivaient jusqu'à 90 ans; en 1991, 10 hommes et 26 femmes.

Description historique de la pyramide

     Lorsqu'on regarde la pyramide des âges de la France en 1999, on remarque qu'elle comporte des variations "suspectes" pour certaines classes d'âges.

     D'abord, on remarque un déficit des naissances pour les classes d'âges de 79-84 ans (étape 1). On remarque ici qu'il s'agit des années de naissance 1914-1919 c'est à dire que celà correspond exactement avec la première guerre mondiale. On appelle cette variation des classes creuses.
     Il existe d'autres classes creuses, notamment, entre 54 et 59 ans (étape 3), ici c'est un déficit des naissances dù à la guerre de 1939-1945.
     On peut donc déjà dire que la pyramide des âges représente bien les moments où les guerres ont eu lieu, en mettant en relief la difficulté de faire des enfants en tant de guerre, du fait que les hommes soient sur le front.
     Ces deux classes creuses sont suivies par un passage à l'âge de fécondité (étapes 2 et 4). C'est un phénomène qui se produit après les guerres et qui voit le taux de natalité exploser. Il peut-être intéressant de se demander par quel mécanisme les femmes se mettent-elles à enfanter comme pour compenser les pertes humaines dues à la guerre (Existe-t-il une "fibre patriotique" chez les femmes expliquant ce phénomène ?). Peut-être, peut-on l'expliquer par l'envie de retourner à une vie plus traditionnelle, en replaçant la notion de famille en premiére ligne, notion complètement effacée par la guerre.
     L'âge de fécondité suivant la deuxième guerre mondiale est assz exceptionnelle par sa grandeur, cela lui a d'ailleurs valu le nom de "Baby Boom". Il s'agit d'une période assez longue où la natalité a été très importante, elle est d'abord expliquée par cette envie de redonnée la vie après une guerre, ensuite le fait qu'elle ait duré s'explique par une croissance économique prospère qui a suivie.

     Ce phénomène se poursuit donc jusqu'à environ 1971-1972 et là on peut remarquer une autre classe creuse, c'est le passage de la fécondité en dessous de 2 enfants par femme. Pourquoi une diminution soudaine des naissances alors qu'il n'y a pas de conflits impliquant une mobilisation humaine, d'autant plus que les premiers enfants du "Baby Boom" sont en âge de devenir parents ?
     Cette fois, l'explication se trouve dans la redéfinition des rôles dans la société. Effectivement les femmes se sont émancipées et leurs rôles dans la famille ont changé, elles ne sont plus confinées au rôle de femme au foyer, maintenant elles ont une plus grande ambition professionnelle. On peut ajouter à cela une stagnation de l'économie et des problèmes de chômage. Des problèmes qui s'atténuent, puisque selon l'INSEE, l'année 2000 aura été celle des bébés, les naissances ayant augmenté de près de 5%, la France étant ainsi le pays de l'Union européenne où la natalité progresse le plus.

     On a donc, grâce à l'analyse de la pyramide des âges de la France, pu discerner les moments de guerre grâce aux effets qu'elle a pendant et après, les moments où l'économie marchait bien et lorsque ça allait moins bien, enfin même les évolutions dans la société sont visibles grâce aux variations de naissance. Maintenant, ces observations sont-elles visibles sur différentes régions de France.

Retour en tête de page

Les pyramides des âges des régions

     Légitimement, on peut penser que certaines régions ont été plus touchées par les guerres du fait, par exemple, de leur frontière avec un pays "ennemi" ou bien au contraire que des régions éloignées géographiquement des endroits où ont eut lieu les batailles n'ont pas eut leur population qui a évolué de la même façon. Nous allons donc étudier la pyramide des âges de différentes régions, afin de voir si la situation géographique à des conséquences sur la forme des pyramides et afin de voir si, par région, elle reflète toujours l'histoire de notre siècle.

Remarque: La date de référence du recensement, qui nous a servi à construire les pyramides, est le 8 mars 1999. Ceci étant, la classe d'âge 0-4 ans n'est donc pas exhaustive et on ne la prendra pas en compte dans notre étude.

Pyramide des âges de l'Alsace

     Celle-ci nous intrigue plus particulièrement car sa frontière est commune avec l'Allemagne et nous pensons donc que les conséquences sur sa pyramide sont plus grande.
     En effet, la population entre deux classes creuses et celle des classes au dessus de 80-84 ans semblent plus touchées par les guerres, car son sommet est moins large que celui de la France. Cette observation est valable du côté des hommes. La partie de la pyramide des femmes est assez équivalente de celle de la France.
     On peut aussi remarquer que la période du "Baby Boom" et que celle de baisse des naissances sont bien marquées.

Pyramide des âges du Lanquedoc-Roussillon

     Etant une région située à l'écart des lieux d'affrontements des guerres, la pyramide pourrait ne pas forcément refléter notre histoire or c'est peut-être celle qui se raproche le plus, par son aspect, de celle de la France. En effet, les cinq phases importantes répertoriées précédemment y sont représentées et ont l'air proportionnellement très proche.

Pyramide des âges de l'Aquitaine

     Ici aussi, cette région est éloignée des confrontations et ici aussi les cinq variations sont marquées, c'est à dire les déficits de naissances, les âges de fécondité et enfin la baisse de fécondité. Cette pyramide a une caractéristique particulière, son sommet est assez large, ceci est dû au fait que le sud-ouest est une région attractive pour les retraités. Nous avons vu que le sud avait bien une population âgée.

Pyramide des âges du Nord-Pas-de-Calais

     Contrairment à l'Aquitaine, cette région est la plus jeune et ça se voit au fait que la baisse des naissances observée, après le "Baby Boom", n'est pas trop visible. Cette pyramide a donc une base assez large. Pour le reste, elle est représentative de celle de la France, avec notament la même remarque que pour l'Alsace concernant l'impact des guerres. Ce qui n'est pas étonnant vu son emplacement géographique.

Pyramide des âges de l'Ile-de-France

     Enfin, nous allons finir cette étude par la région la plus importante en tant que nombre et d'activité. On peut tout de suite remarquer les fortes baisses de naissances lors des guerres et ensuite que l'âge de fécondité suivant la première guerre est moins marqué. Une explication possible peut-être le fait que nombre de retraités ont fuit cette région pour la province.
     Au contraire, les classes d'âges représentant la population active sont fortement représentées, ceci s'explique par la présence de la capitale qui est un pôle attractif en terme d'emploi. Une conséquence est la grande différence entre la période du "Baby Boom" et la période de baisse de fécondité (ceci est sû au fait que l'on est dans cette région d'abord pour travailler.

Conclusion

     Globalement, les pyramides de ces régions sont assez proches de celle de la France. Bien sûr, elles ont chacune des caractéristiques qui leurs sont propres de par leur situation géographique ou par la France à travers notre siècle.

Références

Sites internet :
  INSEE
  INED
  site canadien sur la statistique

Littérature :
  Tableaux références et analyses _ Exploitation principales
  Mars 1999, recensement de la population



retour à la liste des documents

Académie de Poitiers
Courrier électronique : philippe.oval@ac-poitiers.fr
Dernière mise à jour : 4/03/03