1. Enseigner l'Afrique : quelles orientations privilégier ?

1.1. La demande de l'institution

1.1.1. Le programme

La problématique d'ensemble du programme de terminale est l'étude des positions au sein du système Monde et des facteurs qui les déterminent : les centres et les périphéries.

L'année s'ouvre par un rappel (à l'aide de quelques cartes) des notions acquises en BEP sur le monde d'aujourd'hui :

  • un monde inégal (cartes du PNB ou de l’IDH) ;
  • un monde interdépendant (cartes de flux : marchandises, capitaux, hommes…) ;
  • un monde hiérarchisé (carte des grandes places financières, etc.).

Ensuite, diverses parties du monde sont étudiées : ce sont des centres de l'oligopole mondial (Etats-Unis, Union européenne, Japon) ou des périphéries (Asie pacifique, Afrique).

Chacun des grands ensembles fait l'objet d'une étude à plusieurs niveaux d’échelle: on étudie ses caractéristiques (échelle du grand ensemble), on analyse les relations qu'il entretient avec le reste du monde (échelle planétaire), on recherche ses différenciations internes (échelle des Etats ou groupements d’Etats).

L'étude de l'Afrique, prise dans son ensemble ou/et par grands thèmes (ex : les problèmes agricoles dans la zone subaride ; l'explosion urbaine…) met en évidence la situation de dépendance vis-à-vis des pays développés. L'espace africain est abordé comme exemple d'espace dominé et marginalisé, une Afrique mal partie, donc ...

1.1.2. Le document d'accompagnement

L'Afrique est appréhendée comme un même ensemble ou par grands ensembles régionaux (le Maghreb, l'Afrique subsaharienne …). Le choix des échelles doit permettre de s'interroger sur la notion de périphérie délaissée et d'espace dominé.

Les scénarios pédagogiques doivent combiner l'étude de l'espace africain en tant que tel (ressources / contraintes / choix de développement, différenciation spatiale) et celle de l'étude des rapports de l'Afrique avec le reste du monde. Deux approches différentes peuvent d'ailleurs être privilégiées pour articuler ces deux points de vue.

  • La première (approche globale) aborde les problèmes liés à la population (distribution, flux migratoires intra-nationaux, internationaux et intercontinentaux, incidences spatiales de la transition démographique), à l'explosion urbaine, aux caractéristiques du processus d'industrialisation.
  • La seconde (approche thématique) aborde les problèmes d'un sous-ensemble géographique comme l'agriculture de la zone sahélienne, les problèmes de la maîtrise de l'eau en Afrique du nord, la mise en valeur de l'Afrique humide.

Même si le document d'accompagnement nous invite à analyser l'Afrique comme un espace dominé et marginalisé, les approches proposées doivent permettre de lutter contre les représentations réductrices et déterministes (mise en œuvre : 5 heures).

 

page suivante

 


auteur :   retour au sommaire Terminale Bac Pro
retour au sommaire général LP

Académie de Poitiers
Courriel :
Dernière mise à jour : 23/06/06