VI LA SECONDE GUERRE MONDIALE ET LE GEL DE L’EUROPE 1936-1989

 

La montée en puissance des dictatures nationalistes italienne et allemande va de nouveau modifier le paysage européen. Résumons les faits :

- 1936, l’Italie s’empare du royaume d’Albanie;

- 1938, par l’Anschluss, l’Allemagne annexe l’Autriche. La même année, elle rattache autoritairement à son territoire une partie de la Tchécoslovaquie, la région des Sudètes, peuplée essentiellement d’Allemands;

- 1939, l’invasion de la Pologne déclenche le Second conflit mondial.

Nous sommes désormais en terrain plus familier, et la carte de l’Europe de 1945 à 1989, quasi immuable, nous est bien connue. Par rapport à la situation de 1935, c’est-à-dire avant les annexions temporaires mussolinienne et hitlérienne, les changements concernent surtout l’Europe orientale.

- la Pologne est une nouvelle fois recomposée, plus à l’Ouest, dans des frontières fort différentes de celles qui étaient les siennes en 1920;

- les républiques baltes sont intégrées à l’URSS, qui réoccupe en outre la Bessarabie et crée la RSS de Moldavie;

- l’Allemagne est toujours coupée en deux, mais il s’agit cette fois de deux États, frontaliers de surcroît. Berlin est elle aussi coupée en deux;

- l’Italie perd certains des territoires conquis par Mussolini, au profit de la Yougoslavie, et d’autres, plus anciennement italiens, comme le Dodécanèse, au profit de la Grèce (en 1948).

Puis, pendant quarante ans, presque rien ne change. Tout au plus peut-on signaler le retour de Trieste à l’Italie en 1954 et celui de la Sarre à la R.F.A. en 1957 ainsi que la partition de l’île de Chypre, en 1974, suite au conflit gréco-turc qui provoqua la chute des Colonels à Athènes et l’occupation de la partie orientale de l’île par la Turquie, avec les mêmes échanges de population qu’en 1923. La République turque du nord de Chypre, proclamée en 1983, n’a d’ailleurs été reconnue par aucun gouvernement hormis celui d’Ankara. On peut donc estimer que l’engagement de ne pas toucher au statu quo territorial en Europe, contenu dans l’Acte final des accords d’Helsinki en 1975 a été respecté. Au moins jusqu’en 1990.

page suivante

 

 


auteur :Laurent Bricault   retour au sommaire Terminale Bac Pro
retour au sommaire général LP

Académie de Poitiers
Courriel :
Dernière mise à jour : 23/06/06
23/06/06