La République de tous les espoirs : l'abolition de l'esclavage.

Avec le suffrage universel, l'abolition de l'esclavage par le décret du 27 avril 1848 est l'une des plus importantes réalisations de la Seconde République. La condamnation morale de l'esclavage date des Lumières. Le principe de son abolition fut donc posé dès 1789 mais ne fut aucunement accordé. Supprimé par la Convention en 1794 sous la pression des révoltes des esclaves et sous la menace d'invasion des colonies par l'Angleterre et l'Espagne, rétabli sous le Consulat sous l'influence des colons, l'asservissement des Noirs est rendu hors la loi par la Seconde République. La fin définitive de l'esclavage ne fut rendue possible que grâce à plusieurs facteurs ( le contexte révolutionnaire, l'agitation des colonies avec des révoltes récurrentes ) et grâce à l'action d'un homme : Victor Schoelcher ( 1804-1893 ).

Problématique : Comment comprendre qu'il ait fallu presque soixante dix ans pour que la France, patrie des droits de l'Homme, parvienne à prononcer l'émancipation générale des esclaves ?

 

1- Sur quoi repose le système colonial français à partir du XVIème siècle ? En quoi consiste la traite négrière ?

2- Lisez les documents et présentez-les ( auteur, nature, date, etc )

3- Présentez rapidement Victor Schoelcher ( dates, milieu social, etc )

4- Le mouvement abolitionniste est-il né en France ?

5- En vous aidant de l'ensemble des documents, classez les informations autour des thèmes suivants

    • L'engagement de Schoelcher contre l'esclavage
    • La mise en oeuvre de l'abolition par les politiques avant 1848
    • L'action de Schoelcher au sein du gouvernement et l'application du décret

6- Rédigez une courte synthèse répondant à la problématique du sujet.