METROPOLICE

 
SÉQUENCE : MÉTROPOLICE, Didier Daeninckx

OBJECTIF: Faire la lecture plurielle et active d'une œuvre intégrale.

L’édition choisie pour l’étude est celle de Gallimard, Folio n°2971, 1997, 230 p.

 Les élèves ne possèdent pas le livre car l’extrait choisi sur la quatrième de couverture révèle le nom du meurtrier. Or l’ objectif est de faire formuler des hypothèses aux élèves, de créer un certain suspense quant à l’ histoire.



SÉANCE 1 : Les hypothèses de lecture.                   SÉANCE 7: Les actants dans le roman.

SÉANCE 2 : Lecture du premier chapitre.              SÉANCE 8: La structure du roman.

SÉANCE 3: Lecture du chapitre II.                           SÉANCE 9: La sociologie dans le roman.

SÉANCE 4: Évaluation.                                                SÉANCE 10: Lecture d’un article de journal
                                                                                              paru dans Libération le 4/5 juin 1983.
SÉANCE 5: Le tableau résumé.
                                                                                         SÉANCE 11: Le bilan de Métropolice.
SÉANCE 6: La psychologie dans le roman.



 
SÉANCE 1 : Les hypothèses de lecture.

Objectif : faire des hypothèses de lecture à partir de deux couvertures différentes.
Dominante : oral.
Supports : Métropolice, Didier Daeninckx, [1985], Paris, Gallimard, Folio n°2971, 1997, 230 p.
  Métropolice, Didier Daeninckx, [1985], Paris, Gallimard, Folio policier n°86, 1999, 230 p.
Durée :  1 heure.

 1) Description des deux couvertures.
Les élèves décrivent les deux couvertures, les comparent

 2) Les attentes de lecture.
Les élèves formulent des hypothèses sur le genre, le thème, les personnages et le déroulement de l’ histoire.

HAUT DE PAGE


 
SÉANCE 2 : Lecture du premier chapitre.

Objectifs : repérer des indices dans un texte.
  connaître des éléments sur le contexte historique et politique de l’œuvre (Iran).
Dominante : lecture.
Support : trois possibilités sont offertes: soit on donne le premier chapitre photocopié aux élèves, soit on leur donne le livre avec interdiction d’en lire davantage et le professeur récupère le livre à la fin du cours, soit le professeur lit l’extrait à haute voix.
Durée:  2 heures.
Remarque : la lecture de ce chapitre est faite en classe car le contexte historique est difficile. Les élèves ont besoin de repères.

 1) Lecture de la page 11 à la page 16.
Les élèves repèrent le lieu de l’action, expliquent pourquoi le personnage est à Paris et pourquoi celui-ci n’est pas nommé.

 2) Références politiques sur l’Iran.
Le professeur donne des éléments sur la politique iranienne de 1978 à 1983 pour permettre aux élèves de comprendre ce chapitre car de nombreuses références leur sont inconnues (ex; Le Shah d’Iran, Bani Sadr). Ces éléments sont indispensables dans la mesure où le personnage est un terroriste iranien.

 3) Lecture de la page 16 à 23
Les élèves repèrent qui parle, le lieu de l’action, résument l’extrait et expliquent la dernière phrase de l’extrait. Cette dernière phrase est importante car jusqu'à présent le personnage de l’histoire semblait être le meurtrier, désormais cette hypothèse est bouleversée.

HAUT DE PAGE


 
SÉANCE 3: Lecture du chapitre II.

Objectifs : * faire le portrait physique et moral du personnage.
                * imaginer la fin du chapitre.
Dominante : écriture.
Support : le chapitre II.
Remarque : les élèves ne doivent pas lire le dernier passage du chapitre qui révèle l’identité du meurtrier. Il faut donc soit prévoir des photocopies, soit le professeur lit à haute voix l’extrait.
Durée :  2 heures

 1) Portrait physique et moral .
En relevant des éléments précis du texte, les élèves dressent le portrait du personnage, Jacques, et donnent leur impression et sentiments vis à vis de celui-ci.

 2) Écrire la suite en 15/20 lignes.
Les élèves écrivent une suite possible à l’histoire à partir de la lecture des deux premiers chapitres et confrontent leurs réalisations.

 3) Lecture de la fin du chapitre.
.Désormais, les élèves savent que le premier personnage, que l’on croyait assassin, est en fait la victime. Le deuxième personnage, pour qui on éprouvait de la pitié, est en fait l’assassin. On peut faire remarquer aux élèves deux choses: il y a simultanéité des actions dans les deux premiers chapitres; des indices pouvaient mettre le lecteur sur la voie: le premier personnage ne porte pas de nom alors que le deuxième se prénomme Jacques; dans le premier chapitre, à la page 20, à propos du terroriste, il est écrit : « une image reproduite à l’infini des couloirs, des quais, qui allait l’accompagner jusqu'à la fin de son jour ».

Les élèves possèdent désormais le livre et doivent le lire assez rapidement. On peut prévoir de leur faire lire pendant qu’ils sont en stage, pendant une période de vacances ou peut-être leur laisser deux semaines et faire de l’histoire -géographie sur le créneau horaire de français.
Les élèves doivent effectuer le résumé du roman sous la forme d’un tableau en indiquant pour chaque chapitre et l’épilogue, les pages, l’époque, les lieux et les personnages. Le travail est extrêmement long. On peut peut-être leur faire faire que pour quelques chapitres: chapitres I, II, III, V, VI, VII, IX, XI, XII, XIV, XVII, XVIII, XX, XXIII, et l’épilogue. Le but de cet exercice est de montrer que l’histoire se déroule en seulement quatre jours, que la police circule à l’extérieur et à l’intérieur du métro, que Jacques est toujours dans le métro. Deux mondes coexistent.
Le travail peut aussi être réparti en quatre groupes, chaque groupe ayant une journée à résumer. Dans tous les cas, tous les élèves doivent avoir lu le livre entièrement.

HAUT DE PAGE


 
SÉANCE 4: Évaluation.

Objectifs :  vérifier la lecture de Métropolice
  résumer Métropolice
Dominante : écriture
Durée :  1 heure

 1) Cochez la case exacte.
        1/ Le prénom du commissaire est :                                   O     Michèle     O     Hélène    O     Micheline

        2/ Le commissaire est aidé par...                                        O     un stagiaire     O     un inspecteur       O    un commissaire

        3/ Jacques était interné à...                                                 O     Béziers            O      Rodez            O     Marseille

        4/ Quel est le nom du plan proposé ?                               O     Métropolis    O     Métro peau lisse   O     Métropolice

        5/ Comment Jacques est-il reconnu ?                            O     par un témoignage   O     par une empreinte    O     par un portrait robot

        6/ Jacques tue des hommes vêtus...
                                        O     d’une veste bleue et d’un pantalon gris
                                        O     d’une veste grise et d’un pantalon bleu
                                        O     d’une veste grise et d’un pantalon noir

        7/ Jacques tue dans une station dont le nom commence...
                                         O     par la lettre B                         O     par la lettre D                              O     par la lettre C

        8/ Quel est le nom de l’ami de Jacques ?                O     Hector            O    Victor               O    Topor

        9/ Qui sont Portac et Chalion ?                                O     des policiers     O     des clochards     O     des truands

        10/ A la fin du roman...                 O Jacques est tué     O Chalion et Portac sont emprisonnés      O le commissaire quitte la police

 2) Résumez le roman en 15/20 lignes.

Exemple de résumé :

 Un terroriste vient à Paris pour faire exploser une bombe, mais il est poussé sous le métro par un homme nommé Jacques. Le commissaire Michèle Fogel et l'inspecteur Alain Deligny, membres de la Brigade de sécurité du métro, sont chargés de l'enquête. Michèle est aussi inquiète au sujet de deux policiers, Chalion et Portac, qui ont "tabassé" un Portugais sans raison.
 Après avoir procédé au déminage de la bombe, ils écoutent les témoins du meurtre et possèdent alors plusieurs pistes. Quant à Jacques, il rencontre Monsieur Victor, un clochard, qui l'invite à dormir dans une motrice.
 Le deuxième jour, un autre crime est commis. La police pense à un deuxième attentat mais cette piste se révèle fausse. Entre-temps, Chalion et Portac arrêtent de nouveau, sans raison, un nord-africain, assistent à l'enterrement de deux collègues, et vont manifester, après la cérémonie, devant le Ministère de l'Intérieur.
 Victor et Jacques se lient d'amitié et Victor lui fait découvrir les anciennes carrières de Paris.
 Le troisième jour, en se quittant, Victor reconnaît le portrait robot de Jacques dans le journal. Jacques s'enfuit.
 Le même jour, Michèle part pour Rodez car elle a appris que Jacques Courtal est un ancien patient de l'hôpital psychiatrique. Elle connaît alors les mobiles du crime: poussé sous le métro lorsqu'il avait vingt ans par un homme à moustaches vêtu d'une veste bleue et d'un pantalon gris, dans une station dont le nom commence par un "c", Jacques reproduit le même schéma.
 A son retour, Jacques ayant commis un troisième meurtre, Michèle déclenche le plan Métropolice, les policiers surveillent chaque station. Chalion et Portac désobéissent et prennent le métro en espérant retrouver Jacques qui tente de se cacher. Ils l'aperçoivent et entament une chasse poursuite dans le métro. Jacques est tué par Portac. Michèle, déçue, quitte la police.
 L'enquête terminée, Chalion et Portac assistent, le 21 juin, à la manifestation de la Fédération Policière Indépendante, à la Mutualité.

HAUT DE PAGE


 
SÉANCE 5: Le tableau résumé.

Objectif : mettre en commun les données de chaque groupe.
Support : tableau.
Durée :  2 heures.
 
Chapitre
Page
Époque 
Lieux 
Personnages 
Résumé
1          
2          
3          
4          
5          
6          
7          
8          
9          
10          
11          
12          
13          
14          
15          
16          
17          
18          
19          
20          
21          
22          
23          
ÉPILOGUE          

HAUT DE PAGE


 
SÉANCE 6: La psychologie dans le roman.

Objectif : relever le nom des personnages, leur fonction et leur comportement dans le roman.
Support : questionnaire.
Durée :  2 heures.

Il y a deux mondes dans le roman.

 1) Le monde de la police à l'extérieur.

      1/ Relevez le nom des personnages :

        2/ Quelles sont leurs fonctions ?

        3/ A propos du comportement de Chalion, Portac et Bertin :

              * Pourquoi Chalion et Portac ont-ils battu le Portugais ? (chap. 3)
              * Que pensent-ils de leur métier ?
              * Pourquoi arrêtent-ils le Nord Africain ?
              * Pourquoi Bertin s'interpose-t-il ?
              * Pourquoi Chalion et Portac vont-ils à la manifestation ?
              * Lors du plan Métropolice, Chalion et Portac désobéissent aux ordres. Ils prennent le métro au
                lieu de rester dans la station.  A votre avis, pourquoi ?
            * Que pouvez-vous dire en conclusion sur les personnages de Chalion et Portac ?

        4/ Michèle Fogel et Alain Deligny :

            Nom
            Age
            Situation familiale
            Fonction dans la police
            Que pensent-ils du métier de policier ? (chap. 7)
            Que pensent-ils l'un de l'autre ? (pages 84, 128, 143)

            Conclusion : que peut-on dire de ces deux personnages ?

              * A votre avis, pourquoi Didier Daeninckx a-t-il pris une femme pour incarner son commissaire
            de police ?
              * Pourquoi Michèle détruit-elle le dossier sur Portac et Chalion ? Que cela montre -t-il sur son
            caractère ?
              * A la fin du roman, Michèle quitte t-elle la police ? Pourquoi ?

 2) Le monde des sans abris, dans le métro.

        1/ Relevez le nom des personnages.

        2/ A propos de leur comportement :

              * Pourquoi Victor aide-t-il Jacques ? (chap. 6)
              * Pourquoi Jacques a-t-il peur que Victor ne vienne pas ? (chap. 12)
              * Pourquoi Victor amène-t-il Jacques dans les carrières ? (chap. 12)
              * Pourquoi Victor est-il fâché contre Jacques ? (chap. 12)
              * Que peut-on dire sur leurs relations ?
              * Lorsque Victor reconnaît Jacques, pourquoi Jacques fuit-il ?
              Pourquoi Victor veut-il l'aider ?
              * Pourquoi Jacques tue-t-il dans les stations dont le nom commence par la lettre "c" ?
              * Quand Jacques a-t-il été interné ? Pourquoi ?
              Qu'en concluez vous sur les mobiles de ses meurtres ?

3) Conclusion : dressez le portrait de ces deux personnages.
              Quels sentiments éprouvez-vous à leur égard ?

HAUT DE PAGE


 
SÉANCE 7: Les actants dans le roman.

Objectif : dégager les enjeux du roman
Support : questionnaire
Durée :  1 heure

 1)  Le schéma actantiel
        1/ Qui agit dans le roman ?
        2/ Quel objet (personne, sentiment, idée...) désire le sujet ?
        3/ Par qui ou par quoi est-il poussé ?
        4/ Quel est le but recherché par le sujet ?
        5/ Qui ou quoi aide le sujet à obtenir ce qu'il veut ?
        6/ Qui ou quoi contrarie le sujet ?
        7/ Dressez le schéma des actants.

 2)  La situation des personnages principaux.
      1/ Au début du roman, quelle est leur situation ? A la fin du roman quelle est leur situation ?  Que
        s'est-il passé entre les deux ?
        2/ Qu'est-ce qui a permis l'arrestation de Jacques ?
        3/ Quel type de héros est Jacques ?

HAUT DE PAGE


 
SÉANCE 8: La structure du roman.

Objectifs : déterminer la façon dont les divers éléments qui constituent le texte sont mis en relation les uns avec les autres.
  étudier la progression de l’enquête policière.
Support : questionnaire.
Durée :  2 heures.

 1) Les éléments constitutifs du texte.*

       1/ Repérez le nombre de chapitres qui se passent dans le métro.
         Repérez le nombre de chapitres qui se passent à l'extérieur.
         Qu'en concluez-vous ?

        2/ Le lecteur en sait plus que les personnages. Comment appelle-t-on ce point de vue ?
         A quel moment le lecteur et les personnages en savent-ils autant ?
         Comment appelle t-on ce point de vue ?
         A la fin du roman, qu'en est-il ?

        3/ Relevez les mots qui permettent de dater le roman.
         En combien de temps se déroule le récit ?
         Réalisez une frise chronologique sur les événements majeurs de la vie de Jacques (depuis  son
        accident jusqu'à sa mort).

 2) La progression de l'enquête policière.
       1/ Pourquoi la police craint-elle que la bombe explose ? (chap. 4)
        2/ Qui revendique l'attentat ? (chap. 5)
        3/ Qui sont les témoins ? Qu'ont-ils vu ? (chap. 5)
        4/ Quelle est la piste la plus probable ?
        5/ Pourquoi la victime était-elle déguisée ?
        6/ Que donne l'interrogation de la femme comme témoin ?
        7/ Quel est le nom de la deuxième victime ?
        8/ Qui a été témoin du crime ?
        9/ Pourquoi la piste de l'attentat est-elle plausible ?
       10/ Pourquoi la police pense-t-elle à un groupe terroriste international ?
       11/ Pourquoi l'enquête avance ?
       12/ Qu'apporte le portrait robot ?
       13/ Pourquoi le chapitre 16 est-il important pour l'enquête?
       14/ Quels sont les indices qui font avancer l'enquête? (chap. 16).
       15/ Quelle solution propose la police pour attraper Jacques ?
       16/ Quelle solution propose le préfet  ?
        Pourquoi Michèle semble-t-elle s'y opposer ?
       17/ Comment se termine l'enquête ?

HAUT DE PAGE


 
SÉANCE 9: La sociologie dans le roman.

Objectif : déterminer les faits de société qui interviennent dans le roman.
Support : questionnaire.
Durée :  2 heures.
Remarque : cette séance doit être effectuée au CDI ou elle peut être l’objet d’un travail à la maison noté.

A quelle époque se passe le roman ?

 1) La politique française dans les années 80.
        1/  Qui arrive au pouvoir en France en 1981 ?
        2/  Qui est le ministre de l' Intérieur?
        3/ Qui est le ministre de la Justice ?
        4/ Qui est le ministre des Transports ?
        5/ De quel parti Le Pen est-il le dirigeant ?

 2) A propos du terrorisme.
      1/  Que s'est-il passé rue Marboeuf et rue des Rosiers?
        2/ En quelle année cela s'est-il passé ?
        3/ Pourquoi fait-on référence à ces événements dans le roman ?

 3) A propos du métro.
        1/ Quel est le vrai nom du métro ?
        2/  Depuis quand le métro existe -t-il à Paris ?
        3/ Qui l'a construit ?
        4/  Que signifie la phrase "la frontière colorée entre le "I" et le "II" ? (chap. 6)
        5/ Que signifie l'expression "faire le trottoir" ?

 4) A propos des sans abris.
        1/  Que signifie  le verbe "zoner" ?
        2/ Qu'est-ce qu'un squatter ?
        3/ Où couchent les sans abris ?
        4/ Donnez un synonyme de sans abris ?
        5/ Comment Victor est-il devenu clochard ?
            Que faisait-il avant ?
        6/ Qu'est-ce qu'un nouveau pauvre ?
        7/ Donnez le nom de deux organismes qui s'occupent des sans abris ?

 5) A propos de la police.
      1/ A quel corps administratif appartiennent Michèle et Alain ? (chap. 3)
            Quel est son rôle ?
        2/ Qu'est-ce qu'un îlotier ?
        3/ Quel ministère dirige la police ?
        4/ La police a t-elle le droit de faire grève ?
            Pourquoi ?
        5/ Quels sont les représentants de l'Etat à l'enterrement des deux policiers ? (chap. 8)
        6/ Après l'enterrement, pourquoi les syndicats de police vont-ils manifester ?
        7/ Pourquoi vont-ils devant le ministère de l'Intérieur ?

HAUT DE PAGE


 
SÉANCE 10: Lecture d’un article de journal paru dans Libération le 4/5 juin 1983.

Objectif : comparer l’article de journal avec un extrait du roman pages 100-104
Supports : article de Libération du 4/5 juin 1983 (page 2) et article de Libération du 4/5 juin 1983, page 16
Durée :  1 heure

Les élèves lisent le premier article et relisent le chapitre VIII (pages 100-104), relèvent les phrases qui reviennent dans les deux extraits pour en conclure que Didier Daenincks est parti d’un fait divers réel pour construire son roman et qu’il a seulement changé quelques noms. Le deuxième article vient corroborer cette thèse puisque le gros titre est repris dans le roman page 29: « NOAH EXÉCUTE ROGER- VASSELIN».
 

HAUT DE PAGE


 
SÉANCE 11: Le bilan de Métropolice.

Objectifs : confronter le roman Métropolice avec le genre policier
  dégager l’enjeu du roman
Supports : les dix règles du roman policier à énigme éditées par le «Détective club»
  extrait d’un article de Didier Daeninckx
Durée :  1 heure
 

 1) Les dix règles du roman policier à énigme.

« 1. Le criminel doit apparaître dès le début de l’histoire et non au dernier moment.
   2. La solution du crime doit obéir à la logique, sans avoir recours au surnaturel.
   3. Est autorisé l’usage d’une seule pièce truquée ou passage secret.
   4. Il est interdit d’utiliser des poisons inconnus ne laissant aucune trace.
   5. Aucun étranger à l’aspect sinistre ou mauvais ne doit apparaître.
   6. La solution de l’énigme ne doit jamais être le fruit d’une heureuse coïncidence.
   7. Le détective ne doit jamais être le coupable.
   8. Le détective ne doit jamais cacher au lecteur des indices ou les raisons de ces déductions.
   9. Si un Watson (nom d’un célèbre détective) est utilisé dans le récit, il ne doit jamais caché
    ses opinions.
 10. On ne doit jamais recourir aux sosies.»

        1/ Le roman Métropolice répond -t-il à ces dix règles ?
        2/ Est-ce un roman policier ?
        3/ Est-ce seulement un roman policier ? Pourquoi ?

 2) Didier Daeninckx et le roman noir.

«Le roman noir, c’est une ambiance urbaine: des gens qui souffrent dans une ville qui souffre. Ce qui m’intéresse, c’est de porter un regard critique et décentré sur la société. Le roman noir permet de le faire[ ...] Moi j’ai envie de parler de ce que je vois, des difficultés de vivre, de l’histoire qui ne passe pas, de tout un tas de mômes sacrifiés [...] (extrait de La tête noire) Moi j’ai une histoire, je sais ce que je vais dire, mais ça tient en trois lignes. Alors cette histoire, je la nourris de personnages, de situations, de faits. Mais en même temps, tous ces éléments inscrivent l’histoire dans un temps». (Les auteurs de la série noire, Claude Nesplède, Jean-Jacques Schleret, éditions Joseph K).

        * A partir de la lecture de ces extraits, définissez l’enjeu du roman Métropolice.

HAUT DE PAGE


Académie de Poitiers
Courrier électronique :

Dernière mise à jour, le 24/10/07