titre

[texte] [Retour au sommaire]

Argonautiques 1. Pistes d'étude Athamas Aeoli filius habuit ex Nebula uxore filium Phrixum et filiam Hellen, et ex Themisto Hypsei filia filios duos, Sphincium et Orchomenum, et ex Ino Cadmi filia filios duos, Learchum et Melicerten.
Athamas fils d'Eole eut de sa femme Nuée un fils, Phrixus, et une fille, Hellé, de Thémisto fille d'Hypseus deux fils, Sphincius et Orchomène, et d'Ino fille de Cadmus deux fils, Léarque et Mélicerte.
La généalogie est très importante dans le monde mythologique. Hygin remonte, comme Ovide, Hésiode, au premier couple, Caligo et Chaos, la Nuit et le Chaos. Il dresse ensuite de longues listes de filiation. On a ainsi pu rétablir l'arbre généalogique des maisons antiques. Un site curieux leur est même consacré : http://genealogy.ijp.si/gedcom/antika/
La traduction de Nephele par Nebula est très intéressante : La nymphe est sentie par Hygin comme inséparable de ce qu'elle représente, et il a traduit le nom propre comme un nom commun. J'ai donc traduit par Nuée. Dans nos contes de fée, un nom comme Aurore est-il un souvenir de cette vision particulière ?

Themisto, quod se Ino coniugio priuasset, filios eius interficere uoluit ;
Parce qu'Ino l'avait privée de son couple, Thémisto voulut lui tuer ses fils.
J'ai choisi cette traduction plutôt que : Thémisto voulut tuer ses fils. Elle lève l'ambiguïté Les siens ou ceux d'Ino ? Le latin distingue facilement par eius/suos. Le subj après quod indique la pensée de Thémisto.

itaque in regia latuit clam et occasione nacta, cum putaret se inimicae natos interfecisse, suos imprudens occidit, a nutrice decepta quod eis uestem perperam iniecerat.
Alors elle se cacha dans le palais, et profitant d'une occasion, pensant tuer les enfants de son ennemie, elle frappa les siens sans le savoir, trompée par la nourrice qui s'était trompée en les habillant.
latuit clam est une redondance. Maladresse ou intention ? Voir la valeur d'opposition dans cum + subj. ; pourquoi interfecisse au lieu de interficere ?

Themisto cognita re ipsa se interfecit.
Lorsqu'elle apprit la vérité, Thémisto se suicida.
Le nom res est largement polysémique, mais son sens est toujours en rapport avec la notion de réalité (le nom réalité d'ailleurs vient lui-même de res). Dans cette phrase, le mot res représente la vérité par rapport à l'erreur de Thémisto. On peut parler ici du début horrible d'un des récits les plus cruels de la mythologie. Athamas étant roi de Thèbes, on pourra rapprocher ce premier meurtre par erreur de celui que commit plus tard le Thébain Oedipe

Yves Ouvrard


Académie de Poitiers Courrier électronique : Latin Dernière mise à jour : 27/10/98