[texte] [Retour au sommaire]

Cicéron préfère les plaisanteries romaines

     Mon cher Paetus,

     (...) Que tu m'aimes, que tu le fasses depuis longtemps et avec constance, cela certes est grand, et peut-être très grand, je ne saurais le dire. Mais il y en a beaucoup qui l'ont en commun avec toi. Que tu sois si aimable, si doux et si agréable à tous points de vue, cela, tu ne le partages avec personne. S'y ajoutent ces plaisanteries Romaines, dont nos anciens appréciaient la finesse, non pas des plaisanteries attiques, mais plus plaisantes que celles des attiques. On pensera ce qu'on voudra, mais quant à moi, j'y suis merveilleusement sensible. Elles sont vraiment de chez nous, surtout parce que je les croyais désormais tombées dans l'oubli, à notre époque où le goût étranger a envahi notre ville, où même [nous sommes tellement perdus dans] les nations porteuses de braies et transalpines, qu'aucune trace du charme ancien n'apparaît. Aussi, quand je te vois, j'ai vraiment pour ainsi dire l'impression de voir tous les Granius, tous les Lucilius, les Crassus et les Laelius. Que je meure si à part toi il me reste quiquonque en qui je puisse reconnaître l'image de l'antique gaîté nationale. Quand à ces charmes s'ajoute un tel amour envers moi, t'étonneras-tu que j'aie été si mortellement alarmé par ton grave ennui de santé ?

Pistes d'étude

  1. L'emploi du mot amor et ses sens possibles.
  2. Connotation des mots bracati, Transalpini, uernaculus, uetus, ueteres.
  3. Les reprises étymologiques : sales/salsiores ; uidere/uideor
  4. L'opposition entre la Romanité et les étrangers : chauvinisme indéniable de Cicéron. Les autres extraits montrent que Cicéron sait limiter cette tendance, et prend en horreur toute mesure discriminatoire à l'encontre des peregrini.
  5. Hiérarchie dans le chauvinisme : nunc vero etiam bracatis et Transalpinis nationibus...
  6. Le sentiment de la gens : mise au pluriel des gentilices Granios, Lucilios, etc.
  7. L'humour comme signe d'une appartenance : humour britannique, New-Yorkais, Gaulois, etc.

      Yves Ouvrard


Académie de Poitiers Courrier électronique : Latin Dernière mise à jour : 13/11/99