[texte][Retour au sommaire]

Martial, livre V

IX
Je ne me sentais pas bien. Mais tu es venu aussitôt me voir, Symmaque, accompagné de cent disciples. Cent mains m'ont touché, gelées par la bise. Je n'avais pas de fièvre, Symmaque, maintenant j'en ai.
En grec, Symmaque : « qui combat avec ». Sans doute un médecin qui vient avec ses élèves, et qui lui prennent le pouls et l'examinent l'un après l'autre.

XIII
Je suis, je l'avoue, et j'ai toujours été, Callistrate, un pauvre chevalier,
Mais pas obscur ni mal connu ;
Mais on me lit beaucoup dans le monde et on dit de moi : « c'est lui »,
Et ce que la mort a donné à peu d'hommes, la vie me l'a donné.
Au lieu que tes toits reposent sur des enfilades de cent colonnes ;
Ton coffre emprisonne tes richesses d'affranchi ;
Et ta vaste propriété de Syène, au bord du Nil, est à ton service ;
Et Parme la gauloise tond tes troupeaux innombrables.
Voilà ce que je suis, et ce que tu es. Mais ce que je suis, tu ne peux l'être :
Ce que tu es, n'importe qui venu du peuple peut l'être.
Mélange de genres : vivant (hic est). Puis lyrique (cinis) puis poétique (les villes avec leurs épithètes Niliaca et Gallica), et enfin, tout simplement, épigrammatique.

XXVI
Parce que je t'ai appelé, Cordus, l'alpha des paletoquets,
Dans un papier où naguère je me moquais de toi,
Si par hasard ce vers te travaille la bile,
Tu n'as qu'à m'appeler le beta des entogés.
l'alpha = le premier ; le beta = le second. La classe sociale est indiquée par le vêtement : paenula et toga. Cf. ci-dessus XIII eques : la classe sociale est importante pour la position d'un personnage.

XL
Tu as peint Vénus, toi, Artémidore, qui adores Minerve :
Et tu t'étonnes que ton travail ait déplu ?
On parle aujourd'hui d'approche dyonisiaque ou apollinienne de l'art. Pourquoi Artémidore, qui signifie « don de Diane » ?

XLIII
Thaïs a les dents noires, Lécania blanches comme neige.
Pourquoi ? Celle-là les a achetées, celle-ci les a siennes
Le second habet peut presque passer pour l'homologue de notre auxiliaire avoir. Remarquer le chiasme qui rapproche nigros et niueos.

XLVII
Philon jure n'avoir jamais dîné chez lui, et c'est vrai :
Il ne dîne jamais si personne ne l'a invité.
D'après son nom, un graeculus esuriens dont parle Juvénal.

LVII
Quand je t'appelle patron, Cinna, ne sois pas si fier :
Souvent je salue ainsi ton esclave.
Maître s'employait couramment jusqu'au XVIIème siècle, suivi du prénom de la personne saluée. « Bonjour patron » semble avoir aujourd'hui la même valeur familière. Dominus est employé pour saluer une personnalité dont on ignore le nom. (Sénèque, 3, 1). Gaffiot propose de le traduire par « Monsieur ».

LVIII
« Demain je vivrai. » Tu dis toujours demain, Postumus
Dis-moi, ce demain-là, Postumus, quand viendra-t-il ?
A quelle distance ce demain-là est-il, et où ? Où faut-il le chercher ?
Se cache-t-il ches les Parthes et les Arméniens ?
Déjà ce demain-là est vieux d'autant d'années que Priam ou Nestor.
Ce demain-là, à combien, dis-moi, le vends-tu ?
Vivras-tu demain ? il est déjà tard, Postumus, pour vivre aujourd'hui :
Celui-là est sage, Postumus, qui a vécu hier.
Viuo a sans doute ici le sens de profiter de la vie.

LXVIII
Je t'envoie, Lesbia, une chevelure d'une femme Arctoate,
Pour que tu saches combien la tienne est plus blonde.
Lesbie a les cheveux très décolorés. De récentes découvertes en Egypte montrent à quel point étaient arrivées la parfumerie et la cosmétique.


LXXIII
Tu t'étonnes, Théodore, que je ne te donnes pas mes livres, alors que tu me supplies et exiges. C'est pour une bonne raison : Pour que tu ne me donnes pas tes livres.
... qui sont fort mauvais. De nombreuses épigrammes varient sur ce thème : on emprunte aussi des livres pour les piller, ou les lire comme siens. Les livres, plus rares avant l'imprimerie, circulaient très facilement. De nos jours. un auteur qui vient de publier un livre en envoie un exemplaire à chacun de ses amis, et à ses relations.

LXXXI
Tu seras toujours pauvre, si tu es pauvre, Emilien.
On ne donne aujourd'hui qu'aux riches.
Idée reprise par la sentence On ne prête qu'aux riches.

Yves Ouvrard


Académie de Poitiers Courrier électronique : Latin Dernière mise à jour : 17/02/99