lettres > langues anciennes > patrons et clients

Envahi par la foule des clients

[texte latin]
  1. Le texte:
    Aspice illos ad quorum felicitatem concurritur : bonis suis offocantur. Quam multis diuitiae graues sunt! quam multorum eloquentia et cotidiana ostentandi ingenii occupatio sanguinem educit ! quam multi continuis uoluptatibus pallent! quam multis nihil liberi relinquit circumfusus clientium populus ! Omnis denique istos ab infimis usque ad summos pererra : hic aduocat, hic adest, ille periclitatur, ille defendit, ille iudicat, nemo se sibi uindicat, alius in alium consumitur. Interroga de istis quorum nomina ediscuntur, his illos dinosci uidebis notis : ille illius cultor est, hic illius ; suus nemo est.
    Sénèque, De constantia sapientis, 10, 2, 4
  2. Traduction:
    Considère ceux dont on convoite le bonheur : ils sont étouffés par leurs possessions. Que les richesses sont lourdes ! Qu'ils sont nombreux, ceux que l'éloquence et le souci quotidien de montrer son intelligence vide de leur sang, ceux qui pâlissent de leurs plaisirs ininterrompus, ceux à qui un peuple de clients qui les encercle ne laisse aucune liberté ! Fais le tour, enfin, de tous ceux-là, depuis les plus humbles jusqu'aux plus élevés : l'un convoque, l'autre assiste, celui-ci subit une épreuve, celui-là défend, celui-là juge, aucun ne se libère pour penser à soi, l'un est entièrement absorbé par l'autre. Renseigne-toi sur ceux dont on apprend les noms par coeur, et tu verras que chacun se distingue de l'autre par une étiquette : celui-ci fait la cour à celui-là, une autre à celui-ci ; nul ne s'appartient.
  3. Pistes d'étude
    C'est surtout le style qui est remarquable.
    • Les pronoms-déterminants : très nombreux dans la seconde partie du texte. C'est l'occasion de les revoir : l'opposition hic / iste / ille ; le réfléchi se ; étudier de près les relations entre ille, illius, hic et illius dans la proposition : ille illius cultor est, hic illius.
      Quel est leur rôle ? Sans doute de renforcer l'impression de foule anonyme. Le passif impersonnel concurritur est employé dans le même but.
    • nemo - omnis - alius : sens et oppositions ; particularité de omnis = omnes.
    • travail sur les anaphores, avec variations : quam mult(is/orum/i)
    • Remarquer le contraste entre le titre du discours : De constantia sapientis, avec sa racine -st- (sto, as, are ; angl. to stand), et l'abondance des verbes d'action : advoco, adsum, periclitor, defendo, iudico. L'image du sage est celle d'un homme ferme et statique, et elle s'oppose aux mouvements désordonnés de la foule.
    • On n'est pas loin du style indirect libre : en relever les indices : Les pronoms hic et ille (hic aduocat... ille iudicat) correspondent au style indirect, et les indéfinis nemo et alius (nemo se sibi uindicat, alius in alium consumitur) expriment la pensée de Sénèque. Même distinction à la fin : Interroga annonce que le passage his illos dinosci uidebis notis : ille illius cultor est, hic illius est au style indirect, mais suus nemo est est l'opinion de l'auteur.
    • S'exercer à déclamer le passage, soit en latin, soit en traduction, et changeant radicalement le ton entre discours indirect et discours direct. Beaucoup plus agité dans les phrases qui expriment une activité (hic aduocat... ; ille illius cultor...), et plus ferme et apaisé lorsque Sénèque s'exprime en son nom (suus nemo est).

Yves Ouvrard


Académie de Poitiers Courrier électronique : Latin Dernière mise à jour : 12/11/98