Présentation du logiciel
MUPAD

Auteur : Michel Gosse

 

 

Mupad est un logiciel performant de calcul formel. Il dispose également d'un grapheur en deux et en trois dimensions. De plus, il est gratuit pour les membres de l'Education Nationale, ainsi que pour les établissements scolaires.  Mupad existe en différentes versions, dont celles pour Windows 95 et Linux.

Sommaire

Introduction
Une session de travail avec Mupad
Les possibilités du logiciel
Conclusion
Comment se procurer le logiciel

Introduction

Mupad a été développé par une équipe de scientifiques de l'Université de Paderborn. L'objectif était de mettre à la disposition de la communauté mathématique un logiciel performant, fonctionnant aussi bien sur des ordinateurs personnels que sur des stations de travail, et qui permette d'explorer d'une nouvelle manière certaines notions mathématiques. Mupad ressemble aux logiciels Mathématica ou Maple, dont il reprend en particulier les principes de base et la syntaxe, mais son atout principal est sa gratuité pour la communauté éducative.

Une session de travail avec Mupad

La version présentée ici est celle qui fonctionne sous Windows 95. Après avoir démarré Mupad, on accède à une fenêtre, dans laquelle on tape les commandes requises ( par exemple simplifier, factoriser telle expression ). Après validation, Mupad les interprète et renvoie la réponse. L'écran du logiciel se présente donc comme une suite de questions et de réponses, comme on peut le voir sur la copie d'écran ci-dessous.

Une telle feuille de travail s'appelle un " notebook ". Il est possible de rajouter du texte, de le mettre en forme. L'affichage des caractères mathématiques simule les notations usuelles, notamment pour les fractions, les indices et les exposants. Diverses icônes permettent d'accélérer l'accès aux différentes fonctions du logiciel.

Les possibilités du logiciel

  1. En calcul numérique :
    Mupad sait calculer avec les nombres, soit directement avec les valeurs exactes, soit avec des valeurs approchées. La précision du logiciel est seulement limitée à la mémoire de l'ordinateur utilisé. Mupad sait par exemple simplifier les fractions, les racines carrées, décomposer un nombre entier en facteurs premiers, calculer les décompositions en fractions continues...
  2. En calcul algébrique
    Mupad est capable de simplifier des expressions algébriques, de les factoriser, de résoudre des équations. Il effectue les opérations sur les polynômes, et ceci sur n'importe quel corps de base. Les inéquations ne lui font pas peur. Enfin, Mupad domine le calcul différentiel, et sait dériver et intégrer de nombreuses fonctions.
  3. En graphisme
    Mupad trace les graphiques en deux et trois dimensions, aussi bien en coordonnées cartésiennes qu'en coordonnées paramétriques. Il peut gérer les familles de courbes, et dispose d'un module autonome qui permet de manipuler les graphiques, de manière à donner à l'utilisateur l'illusion qu'il manie une caméra virtuelle autour de l'objet.
  4. En programmation
    Mupad dispose d'un langage de programmation, qui permet à l'utilisateur d'écrire ses propres procédures et de les utiliser.

Bien entendu, Mupad dispose de bien d'autres fonctions qui n'ont pas été commentés ici. La plupart des domaines mathématiques sont abordés. Signalons aussi la facilité avec laquelle on peut manipuler les matrices.

Conclusion

Mupad est un logiciel qui n'a rien a envier à ses grands frères que sont Maple et Mathématica. Son rapport qualité prix est imbattable, et il permet aux enseignants de familiariser leurs élèves avec un logiciel de calcul formel puissant et performant. Il faut aussi souligner que ce logiciel peut être librement diffusé, ce qui n'est pas le cas avec les autres logiciels de calcul formel.

Comment se procurer le logiciel

Il suffit de le télécharger à l'adresse : http://www.mupad.de/ puis de s'enregistrer comme utilisateur sur la page Web correspondante. Cet enregistrement est totalement gratuit, et permet rendre le logiciel à cent pour cent fonctionnel.

 


Académie de Poitiers
Courrier électronique : webmath@ac-poitiers.fr
Dernière mise à jour : 20/02/01