6ième

La nouvelle classification du vivant
Samuel Remerand

 

Place dans la progression et objectifs

Je pense qu’il est préférable de faire ce chapitre en fin d’année après avoir collecter des êtres vivants tout au long de l’année scolaire. Ces êtres vivants collectés et triés grâce à des clés de détermination ont été identifiés. La classification scientifique vient donner un sens à la diversité du vivant constatée et, déconnecter de l’identification, limitera les confusions entre trier et identifier grâce aux clés de détermination et classer : les clés permettent d’identifier un être vivant, la classification scientifique de répondre à la question « qui est plus proche de qui ? »

Afin d’appréhender la rigueur scientifique et la biodiversité il semble capital de privilégier les noms d’espèces en deux parties : campagnol des champs, coccinelle à sept points, vautour fauve au lieu de campagnol, coccinelle ou même vautour.

Objectifs de savoir : définir espèce, attributs, le but de la classification du monde vivant.

Objectifs de savoir-faire : décrire une espèce, construire des ensembles emboîtés, comprendre la signification des ensembles, lire un arbre.

Supports et informations scientifiques

Les livres référence pour la classification du vivant et la description des attributs de chaque espèces sont :

  • Lecointre G.  Guide Belin de l’enseignement. Comprendre et enseigner la classification du vivant. Belin. 2004. 312 p.
  • Lecointre G. , Le Guyader H. Classification phylogénétique du vivant. Belin. 2002. 545 p.

Une liste des attributs et du vocabulaire pouvant être utilisé est présenté sur le document : classification du monde vivant. Cette liste n'engage que moi mais peut servir de base de travail pour une vision emboitée des êtres vivants.

Matériel :
  • boîtes en plastiques de tailles différentes
  • échantillons d'espèces réelles ou sous la forme d'étiquettes
  • attributs et groupes écrits et collés sur de la bande velcro
  • documentation concernant les espèces rencontrées (accès internet, logiciel Phylogène, dossier documentaire, fiche signalétique... )
  • bandes velcro
  • colle
Déroulement de l'activité

Ce travail n’est qu’une modeste proposition de progression, aucunement un modèle à suivre ! Les documents et la progression présentés sont en partie extraits du livre « Comprendre et enseigner la classification du vivant » chez Belin.

Tout au long de l’année scolaire les élèves ont recueilli puis identifier à l’aide de clés de détermination des êtres vivants inféodés ou non à un milieu en particulier. Le nombre d’espèces identifiées ne représente bien sûr qu’une infime partie de la diversité du monde vivant mais elle permet d’approcher la notion de biodiversité, prélude aux activités suivantes :

Activité 1 : Qu’est-ce qu’une espèce ?

Activité 2 : Comment décrire une espèce ? Quels critères utilisés ?

Activité 3 : Comment élaborer une véritable classification scientifique ?

 

Si le temps le permet :

Activité 4 : Comment traduire un ensemble emboîté en arbre ?

Activité 5 : En quoi un tel arbre rend-il compte de l’histoire du vivant ?  

 

Académie de Poitiers
Courrier électronique : samuel.remerand@ac-poitiers.fr
Dernière mise à jour : 15/01/06