">
Ressources géologiques en Deux-Sèvres
Réserve Naturelle du Toarcien
Niveau : Collège et Lycée
Durée de la visite : 1 à 2 heures
D.Poncet
Créée par décret ministériel le 23 novembre 1987 au titre de la loi du 10 juillet 1976 sur la protection de la nature, la Réserve Naturelle du Toarcien est située à proximité de Thouars dans le département des Deux-Sèvres.
Unique en Poitou-Charentes, elle assure la conservation de
deux anciennes carrières à ciel ouvert et fait partie des 12 réserves naturelles en France qui ont pour vocation la protection du patrimoine géologique national.
Localisation géographique

3,5 km environ
au nord-ouest de Thouars

  Itinéraire :  


A partir du centre ville :

  • A Thouars, prendre la D759 en direction de Argenton-Château et de Mauléon.
  • Traverser Vrines et avant de franchir le Thouet, prendre le VC11 en direction de Pompois et de Sainte-Verge.
  • De là, suivre les panonceaux vers les sites de la réserve naturelle.
Contexte géologique
  • Groupe des Mauges (Néoprotérozoïque).
  • Complexe hypovolcanique de Thouars (Cambrien supérieur).
  • Série gréseuse et argilo-carbonatée du Jurassique inférieur et moyen.
  • Série argilo-sableuse du Crétacé supérieur.
  • Alluvions anciennes (Néogène [?] à Quaternaire).
Condition d'accès
  • Visite :Accès soumis à autorisation. Contact :
    Centre d'Interprétation Géologique du Thouarsais - Rond-Point du 19 mars 1962 - 79100 Thouars (Tel : 05.49.66.42.18). cigt@cc-thouarsais.fr.
Ressources documentaires
  • GABILLY  [coordonnateur](1978) - Poitou - Vendée - Charentes. Série « Guides géologiques régionaux », Edit. Masson, Paris, 200 p.

  • PONCET D. & HANTZPERGUE P. (1996) - Evolution des ammonites : exemple des Hildocerataceae du Toarcien. Modalités et applications stratigraphiques. Edit. Jeulin, Evreux, 25 p. [série de 4 moulages + notice technico-scientifique
  • <>COTILLON P. (1988) - Stratigraphie. Edit. Dunod, Paris, 182 p.
Intérêts pédagogiques
>Stratigraphie

  • Formation sédimentaire d'origine marine, très fossilifère, correspondant à la coupe-type (ou stratotype) de l'étage Toarcien défini par A. d'ORBIGNY en 1849. La succession lithostratigraphique observée (grès, calcaires bioclastiques à oolithes ferrugineuses puis calcaires argileux et marnes) marque un approfondissement du milieu de dépôt à mettre en relation avec un phénomène d'identifié à l'échelle européenne : la transgression du Jurassique inférieur.

>Paléontologie

  • Formation extrêmement riche en fossiles, en particulier, en organismes pélagiques (ammonites, nautiles, bélemnites). La répartition verticale des faunes d'ammonites permet de diagnostiquer chez ces animaux une évolution rapide marquée par des modifications des caractères anatomiques de la coquille. Ce phénomène est à l'origine du découpage de l'étage Toarcien en unités élémentaires appelées « horizons ».
Visite guidée
  • Découvrir le site
  • Galerie photos

Académie de Poitiers
Courrier électronique :
jean-marc.coulais@ac-poitiers.fr
Dernière mise à jour : 18/01/01