Une sortie à Montbron (16)
Visite guidée

Vue d'ensemble du site du pont de la Tardoire sur la D699


Sur ce site il est possible de reconstituer sur quelques métres le contact discordant entre le socle cristallin du massif central et le bassin sédimentaire d'aquitaine.
Trois affleurements peuvent être observés :

  • un affleurement de granite au niveau de l'eau
  • des échantillons de grès, isolés dans le sous-bois, appartenant à l'Hettangien inférieur (I1)
  • un affleurement de calcaire d'Hettangien supérieur et Pliensbachien (I2-4 et I5-6)

Vue d'ensemble

Affleurement de granite

Au niveau de l'eau, sur la rive gauche de la Tardoire, le granite du socle cristallin affleure sur quelques métres.

Vue d'ensemble de l'affleurement

Détail de l'affleurement avec diaclases

Echantillons isolés

Dans le sous-bois, en remontant vers la route, il est possible de récolter des échantillons libres de granite altéré et de grès. Ces grès sont des arkoses à ciment carbonaté. Elles résultent de la sédimentation des produits détritiques isus du démentèlement du socle cristallin au Jurassique inférieur. L'épaisseur de cette formation est variable, en général inférieure à 5m. La sédimentation se serait effectuée dans de petites dépressions. Cette formation surmonte souvent des granites altérés que l'on peut aussi récolter dans le sous-bois.



Echantillons récoltés dans le sous-bois

Affleurement calcaire

Sur le bord de la D699, on peut observer des strates de calcaire se présentant sous forme de dalles jaunes avec un pendage de 4° à 5° en direction Ouest. Il s'agit de formations appartenant à l'Hettangien supérieur. Le calcaire est partiellement dolomitisé (mélange de calcite et de dolomite : CaMg(CO3)2).
Cette sédimentation chimique et biochimique témoigne d'un épisode de sédimentation plus profond et moins détritique.


Strates de calcaire en bordure de la D699

Académie de Poitiers
Courrier électronique :
laurent.chopy@ac-poitiers.fr david.pignoux@ac-poitiers.fr

Dernière mise à jour : 13/11/01